On a vu le reboot ciné de Hellboy

Par Cobain -

Onze ans après sa dernière apparition au cinéma, Hellboy est de retour cette année dans les salles obscures avec un troisième film rebootant les aventures du héros mi-homme mi-démon. Pour le meilleur ou pour le pire ? Voici notre avis !

Héros de comics atypique, Hellboy créé par l'artiste Mike Mignola il y a maintenant 25 ans a séduit des millions de lecteurs à travers le monde grâce à son univers gothique, son style graphique original et son personnage aux cornes limées pour le moins atypique. Adapté par deux fois au cinéma  dans les années 2000 par un Guillermo del Toro inspiré, le personnage mi-homme mi-démon nous revient en ce printemps 2019 dans les salles obscures avec une toute nouvelle aventure chapeautée par Neil Marshall (The Descent) faisant repartir la franchise de zéro. Mais était-ce vraiment nécessaire ?

À lire aussi: https://www.fanactu.com/univers/hellboy/11449-une-nouvelle-bande-annonce-non-censuree-pour-le-reboot-cine-de-hellboy
Hellboy - Image 01
Hellboy - Image 01

Infernal, voilà le mot qui vient directement à l'esprit en repensant à ce Hellboy version 2019... Et ce n'es clairement pas parce que le film est centré autour d'un personnage venu des enfers. Partant à 100 à l'heure et ne s'arrêtant pour ainsi dire jamais durant près de deux heures, cette nouvelle adaptation ciné des aventures de Anung Un Rama ne propose pas grand chose de neuf comparé aux deux précédents films de del Toro, si ce n'est tenter de faire du del Toro sans le génie du réalisateur mexicain.

Si David Harbour incarne un Hellboy cool et convaincant, l'intérêt du personnage est totalement gâché par des dialogues insipides et des blagues à la nullité souvent gênante. Le reste du casting n'est pas en reste : Ian McShame qui incarne le père du héros ne semble absolument pas concerné par son personnage, Milla Jovovich (la méchante Reine de Sang) en fait des tonnes jusqu'à en devenir risible, quant à Daniel Dae Kim et Sasha Lane qui jouent les acolytes de service, leurs personnages sont sans intérêt malgré de pouvoirs surprenants, ne bénéficiant pas de personnalités assez marquées.

Visuellement parlant, ce nouveau film Hellboy n'est pas non plus de très bon goût, bénéficiant d'une direction artistique sans grande personnalité (un comble quand on a la chance d'avoir une oeuvre de base aussi graphique que celle-ci) et d'effets spéciaux 3D souvent ratés. Et que dire du GORE omniprésent tout au long du film qui aurait pu (si il avait été bien utilisé) apporter pas mal de fun aux scènes d'action.

À lire aussi: https://www.fanactu.com/univers/hellboy/11066-une-premiere-bande-annonce-dantesque-pour-le-reboot-cine-de-hellboy
Hellboy - Image 01
Hellboy - Image 01

VERDICT :

Tentant de cacher sa médiocrité derrière une violence exacerbée, ce nouveau film Hellboy n'en est pas moins un ratage complet.  Avec ses blagues qui tombent à plat, ses dialogues insipides, sa réalisation paresseuse et son histoire fourre-tout bien trop remplie pour s'attarder sur quoi que ce soit, cette nouvelle aventure ciné du personnage mi-homme mi-démon n'a pas grand chose pour elle. Seule l'interprétation convaincante de David Harbour sauve le long métrage du naufrage, mais ce n'est clairement pas suffisant pour en faire un film digne d'intérêt.

On a vu le reboot ciné de Hellboy
https://www.youtube.com/watch?v=LKzogfBHFZk
Hellboy - Affiche française
Hellboy - Affiche française