Joker : Jared Leto et Warner auraient tenté de saboter le film

Par Cobain -

Jared Leto et le studio Warner Bros. auraient chacun pour des raisons différentes tenter de tuer dans l'oeuf le film sur le Joker de Todd Phillips.

Avec 737 millions de dollars de recettes d'engrangé depuis sa sortie au cinéma en début de mois, Joker est sur le point de devenir le film de super-héros Rated R (interdit aux moins de 12 ans) le plus rentable de tous les temps. Le long métrage DC Comics a ainsi dépassé Logan (619 M$) et se rapproche désormais des deux premiers du classement : Deadpool (783 M$) et Deadpool 2 (787 M$).

Malgré ce succès amplement mérité, la concrétisation du film sur les origines du plus grand ennemi de Batman n'a pas été un long fleuve tranquille... Comme le rapporte The Hollywood Reporter, Jared Leto qui avait été grandement énervé lorsqu'il avait appris que Warner ferait un film sur le Joker sans lui (on en parlait ici), aurait également participé activement à une tentative de sabotage du long métrage !

À lire aussi: https://www.fanactu.com/univers/cinema/12194-joker-jared-leto-n-a-pas-du-tout-apprecie-que-warner-fasse-un-film-en-solo-sans-lui
Todd Phillips et Joaquin Phoenix sur le tournage de Joker
Todd Phillips et Joaquin Phoenix sur le tournage de Joker

Le média américain nous apprend ainsi que l'acteur auréolé d'un Oscar se serait immédiatement plaint auprès de ses agents de la CAA (Creative Artists Agency) lorsqu'il a appris la mise en chantier du film de Todd Phillips (également client de la CAA), mais qu'il aurait aussi incité son manager musical Irving Azoff à jouer de son influence auprès des dirigeants de la société mère de Warner (AT&T) afin de saboter le projet du réalisateur de la trilogie Very Bad Trip. Autant dire que l'ami Jared en avait vraiment gros sur la patate.

Malgré ses efforts pour mettre à mal le projet, il semblerait que les actions de Jared Leto n'aient eu fort heureusement aucune influence sur sa concrétisation. Pour autant, le studio Warner Bros. aurait également tenté de dissuader Todd Phillips de se lancer dans le projet en ne lui accordant qu'environ 55 millions de dollars pour son tournage. Une somme certes assez basse en comparaison de celles allouées aux autres productions DC du studio, mais qui se révéla en réalité largement suffisante pour concrétiser sa vision du film, avec le résultat grandiose que l'on connaît.

Source : The Hollywood Reporter