On a vu Kong: Skull Island

Par Cobain -

12 ans après le film de Peter Jackson, King Kong revient en force au cinéma en ce début d'année 2017 dans Kong: Skull Island, un blockbuster/film de série B à gros budget où le grand spectacle est roi !

En 2005, Peter Jackson nous offrait sa version de King Kong, remake du film éponyme de 1933 qui donna naissance à l'une des plus grandes icônes du cinéma fantastique. Douze ans plus tard, le singe géant est de retour dans les salles obscures dans Kong: Skull Island, un nouveau film produit par le studio Warner Bros. qui a la bonne idée de ne pas nous offrir un énième remake du film original, mais bien un reboot en bonne et due forme où l'action, le fun et la surenchère sont assumés du début à la fin.

> À LIRE AUSSI : King Kong part au combat dans ce nouvel extrait de Kong: Skull Island

Kong: Skull Island - Jing Tian, Brie Larson, Tom Hiddleston et Thomas Mann

Après le Godzilla de Gareth Edwards jugé comme un peu trop sérieux par une partie de la critique et des spectateurs, Warner a donc décidé de changer son fusil d'épaule pour Kong: Skull Island, second film d'un nouvel univers cinématographique qui se poursuivra en 2019 avec la suite de Godzilla, avant de voir les deux monstres géants s'affronter dans Godzilla vs King Kong. Mais revenons au présent avec Kong: Skull Island réalisé par Jordan Vogt-Roberts. Totalement inconnu du grand public, l'homme s'est fait remarqué en 2013 avec King of Summer, un teen movie indépendant qui n'a même pas eu les honneurs d'une sortie au cinéma chez nous... En apprenant cela on peut se demander comment Warner a pu mettre un projet aussi pharaonique que Kong: Skull Island entre les mains d'un illustre inconnu qui semble autant s'y connaître en film d'action que Jean-Claude Van Damme en physique quantique ?

Malgré l'absence d'oeuvres épiques dans sa filmographie, Jordan Vogt-Roberts s'en sort au final avec les honneurs en nous livrant un film d'aventure sacrément intense où les scènes d'action totalement invraisemblables et les hommages aux films de genre sont légion. Les clins d'œils appuyés à Apocalypse Now, déjà bien présents sur les affiches et différentes bandes annonces du film, (un hommage à la mode puisque J.J. Abrams nous avait déjà fait le coup dans Star Wars : Le Réveil de la Force) tentent quant à eux de donner à Kong: Skull Island une certaine légitimité à son traitement visuel. Si l'hommage est louable, la direction artistique n'en reste pas moins un peu balourde, misant sur la surenchère de couleurs tape à l'œil à la limite du mauvais goût. Un style en total adéquation avec le reste du film !

>  À LIRE AUSSI : Une nouvelle bande annonce pour Kong: Skull Island

Kong: Skull Island - King Kong

Car oui, Kong: Skull Island est un film à grand spectacle qui n'a pas peur de donner dans la surenchère à outrance. Et c'est bien ce qui fait sa force ! En assumant à 100% son côté WTF (on parle quand même de monstres géants planqués sur une île au milieu du Pacifique), Kong: Skull Island devient jouissif, n'hésitant pas à nous offrir des scènes gores et des moments d'héroïsme tellement absurdes qu'ils en deviennent risibles. On prend ainsi un malin plaisir à voir notre bande d'explorateurs et de militaires se faire trucider tout au long de l'aventure, exterminée par un parterre de monstres tous plus affreux les uns que les autres. Un déroulement qui n'est pas sans rappeler un certain Monde Perdu, second volet de la saga Jurassic Park signé Steven Spielberg... Il y a pire comme influence !

Comme c'est malheureusement un peu trop souvent le cas dans ce genre de film, le casting de Kong: Skull Island n'est pas vraiment exploité à sa juste valeur... À commencer par le duo Tom Hiddleston/Brie Larson (alias Loki et la future Captain Marvel) particulièrement mauvais dans leur rôle respectif. Le premier étant un cliché de l'aventurier héroïque, la seconde totalement transparente dans de le rôle de la photographe du groupe. Samuel L. Jackson s'en sort un peu mieux en chef militaire aussi badass que borné. Seule vraie réussite : l'interprétation de John C. Reilly dont l'humour et la folie seront à l'origine des scènes les plus drôles du film. Fort heureusement King Kong, la VRAIE star de Kong: Skull Island, reste quant à lui une belle réussite. Techniquement impeccable, le singe géant en impose et nous offre des scènes d'action gargantuesques, certes pas vraiment originales mais toujours très impressionnantes.

> À LIRE AUSSI : La première bande annonce de Kong: Skull Island dévoilé à la Comic-Con de San Diego

Kong: Skull Island - Samuel L. Jackson

Verdict :

Misant sur l'action, le fun et l'humour, Kong: Skull Island assume totalement l'absurdité de son scénario, offrant ainsi aux spectateurs un spectacle grandiose et des scènes d'action aussi jouissives que ridicules. Une aventure épique, décalée et divertissante à souhait !

Kong: Skull Island - Affiche française
https://www.youtube.com/watch?v=nrPz44rXHVA