Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter, Google+ et Pinterest
Cliquez-ici pour lancer la recherche
Aimez-nous :
Retrouvez-nous :
  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Retrouvez-nous sur Google+
  • Retrouvez-nous sur Pinterest
  • Suivez notre flux RSS
Cliquez-ici pour lancer la recherche
Couverture de l'article Inhumans : on a vu les deux premiers épisodes de la nouvelle série Marvel
Séries TV

Inhumans : on a vu les deux premiers épisodes de la nouvelle série Marvel

Par Cobain le 31/08/17 à 14:57

Avant de débarquer à la TV, Inhumans fait un passage par les salles IMAX avec la diffusion de ses deux premiers épisodes. Voici notre avis sur les débuts de cette nouvelle série Marvel !

Prévu dans un premier temps en tant que long métrage, c'est finalement sous la forme d'une série TV que Inhumans se dévoile au monde. Un projet à la concrétisation chaotique avec comme maigre consolation pour les fans la projection des deux premiers épisodes au format IMAX au cinéma. Une idée pour le moins originale que l'on a accueilli avec une certaine curiosité. Oui mais voilà, qui dit série dit forcément budget moins important et un plus grand risque de décevoir...

> À LIRE AUSSI : Inhumans : une ultime bande annonce pour la future série Marvel

Inhumans - Black Bolt (Anson Mount)

Car c'est bien tout le problème de cette nouvelle série super-héroïque à l'ambition louable mais au résultat peu convaincant. Si les effets spéciaux sont clairement une réussite (les cheveux vivants de Queen Medusa sont par exemple bien mieux réalisés que dans les trailers), les décors pauvres et le jeu des acteurs frôlent par moment le catastrophique. Fort heureusement ce n'est pas le cas tout le temps, notamment grâce aux scènes tournées à Hawaii qui remontent l'impression visuelle générale qui avait démarré bien bas avec la découverte de la cité de Attilan, imposante avec ses extérieurs 3D mais très pauvre dès qu'il s'agit de plans tournés dans de "vrais" décors.

Le manque de budget de la série se ressent également du côté de son scénario qui a sans aucun doute dû être écrit à la vitesse de la lumière. Rempli d'incohérences et de moments vraiment gênants, l'histoire de Inhumans débute à 100 à l'heure, installant très (trop) vite l'action et ses personnages. On a de ce fait un peu de mal à s'attacher à cette bande de mutants de l'espace et à être ne serait-ce qu'un peu concerné par ce qui leur arrivent. Dommage.

La réalisation de ces deux premiers épisodes est également bien pauvre. Si la jungle luxuriante d'Hawaii passe forcément très bien en IMAX, rien n'a vraiment été fait pour exploiter ce format à sa juste valeur. Encore une fois, l'ambition de la série se voit ainsi gâchée par un manque de moyens évident, laissant la créativité de côté (pas le temps pour ça) pour du vite fait, mal fait.

> À LIRE AUSSI : Inhumans : une nouvelle bande annonce dédiée aux personnages de la future série Marvel

Inhumans - Queen Medusa (Serinda Swan)

Et ce n'est pas mieux du côté du casting qui livre dans l'ensemble une prestation plutôt inégale. Anson Mount connu pour son rôle dans la série Hell on Wheels a dans un premier temps du mal à convaincre en Black Bolt, le roi des Inhumains dans l'impossibilité de parler. Il se révèle cependant plus attachant dès qu'il pose les pieds sur Terre et découvre un monde qui lui est totalement inconnu. De même pour Serinda Swan (Graceland), alias Queen Medusa qui devient intéressante une fois sur Terre pour une raison que l'on préfère taire pour ne pas vous spoiler. L'acteur qui déçoit au final le plus est finalement Iwan Rheon. Pourtant excellent dans Misfits et Game of Thrones (le rôle du vicieux Ramsey Bolton lui allait comme un gant), il se révèle ici assez fade malgré un personnage plein de promesses. Certainement bien mal dirigé sur le tournage, il incarne un Maximus peu convaincant et bien en deca des ambitions propres au personnage. Un casting principal qui se révèle donc bien faiblard au charisme indigne de leur rang.

Notre trio de héros est accompagné de trois autres Inhumains : Kamak (Ken Leung), Gorgon (Eme Ikwuakor) et Crystal (Isabelle Cornish). En plus de sabots/bottes totalement ridicules pour le second, les trois personnages n'ont pas grand intérêt et demandent à être plus approfondis dans la suite de la saison. Espérons que ce sera le cas. Reste Lockjaw (Gueule d'or en français), le bouledogue géant qui permet à notre équipe de se téléporter où bon leur semblent, qui est une belle réussite pour un personnage de série entièrement numérique.

> À LIRE AUSSI : Inhumans : une nouvelle bande annonce pour la future série Marvel dévoilée au Comic-Con

Inhumans - Lockjaw

VERDICT :

Série n'ayant pas les moyens de ses ambitions, Inhumans déçoit sur à peu près tous les plans. Décors cheap, jeu des acteurs peu convaincant, réalisation ultra plate. Pas grand chose à sauver donc, si ce n'est des effets spéciaux de qualité (qui ont certainement sucré tout le budget de la série) et un scénario intéressant mais mal exploité. Cela commence donc mal pour la nouvelle série Marvel de la chaîne ABC qui peinera sans aucun doute à se faire une place dans le coeurs des fans de productions super-héroïques.

Les deux premiers épisodes de Inhumans seront projetés ce week-end dans huit cinémas français disposant de salles IMAX (Pathé la Villette à Paris, Pathé Quai d’Ivry, Gaumont Disney-Village, Pathé Carré de Soie à Lyon, Gaumont Labège à Toulouse, Gaumont Grand Quevilly à Rouen, Pathé La Valette à Toulon et Gaumont Multiplexe à Montpellier). Chaque cinéma proposera une séance vendredi soir vers 20h, ainsi qu'une seconde dimanche après-midi.

Inhumans - Affiche

Fanactu : le top du mois

Street Fighter : une cartouche Super NES collector de Street Fighter II pour fêter les 30 ans de la saga