Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter, Google+ et Pinterest
Cliquez-ici pour lancer la recherche
Aimez-nous :
Retrouvez-nous :
  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Retrouvez-nous sur Google+
  • Retrouvez-nous sur Pinterest
  • Suivez notre flux RSS
Cliquez-ici pour lancer la recherche
Couverture de l'article On a vu Deadpool
Cinéma

On a vu Deadpool

Par Cobain le 08/02/16 à 00:01

Voilà maintenant treize jours que l'on se retient de vous donner notre avis sur Deadpool... L'heure est enfin venue de vous dire absolument tout ce que l'on pense de cette première aventure en solo du super héros qui ne voulait pas en être un !

Depuis le 19 septembre 2014, jour béni où fut annoncé la mise en chantier d'un film Deadpool, nous avons suivi de très près tout ce qui touchait au long métrage de Tim Miller. Il faut dire que la "fuite" (notre pote Ryan nous a bien fait comprendre que ce n'en était pas vraiment une) quelques semaines auparavant de l'excellente séquence test réalisée en motion capture nous avait sacrément donné envie de voir le super-héros Marvel avoir droit à sa propre aventure en solo.

Après une campagne marketing grandiose principalement tournée vers les réseaux sociaux, qui a permis au grand public de se familiariser avec ce super-héros pas comme les autres, le monde entier est fin prêt à accueillir comme il se doit le personnage le plus irrévérencieux de l'écurie Marvel. De nôtre côté, nous avons découvert son film le 26 janvier dernier, et autant dire que l'on pas été déçu !

Deadpool - Image 01

Pour ceux qui auraient encore des lacunes sur Deadpool, voici quelques précisions sur les origines du personnage. Créé par le dessinateur Rob Liefeld et le scénariste Fabian Nicieza, Deadpool est apparu pour la première fois dans le comic book New Mutants vol. 1 # 98 au mois de février 1991, avant d'avoir droit à sa propre mini-série en 1993 puis à sa série principale à partir de 1997. Deadpool est un mercenaire et un anti-héros considéré comme l'un des personnages les plus appréciés de l'univers Marvel. Son humour et son comportement décalé, en totale opposition avec la plupart des autres super-héros de la maison des idées, en ont rapidement fait le chouchou des lecteurs de comics. 25 ans après sa création, il était temps de lui donner sa chance au cinéma ! Certes Deadpool a déjà eu droit à un rôle (raté) dans X-Men Origins : Wolverine, mais on était alors encore loin d'avoir découvert tout le potentiel du personnage. C'est désormais chose faite avec ce premier long métrage lui étant entièrement consacré !

Car oui, n'y allons par quatre chemins, Deadpool est une franche réussite. Le projet porté à bout de bras par le fan boy Ryan Reynolds depuis plus de dix ans se concrétise enfin aujourd'hui de la plus belle des manières. Oubliez les films Marvel édulcorés de Disney ou l'interminable recommencement de la saga X-Men, Deadpool est là pour casser les codes du genre et il le fait merveilleusement bien !

Deadpool - Image 02

La réussite du film aurait été impossible sans l'excellente interprétation de Ryan Reynolds, littéralement habité par Deadpool. L'acteur qui voue un culte au personnage depuis de nombreuses années a su lui offrir sa parfaite adaptation live, s'inspirant de la version comics d'origine dans les moindres détails. Là où certains super-héros perdent un peu (si ce n'est beaucoup) de leur saveur lors de leur passage sur grand écran, Deadpool en ressort lui incroyablement grandi !

Afin de retrouver sa dulcinée, Deadpool doit faire équipe avec deux membres des X-Men (alors qu'ils les méprise au plus haut point) : Colossus (Andre Tricoteux) et Negasonic Teenage Warhead (Brianna Hildebrand). Le premier, que l'on a déjà pu apercevoir dans plusieurs films de la franchise, est ici plus impressionnant que jamais et encore plus fidèle à sa version comics. La seconde est une mutante en pleine crise d'adolescence bien connectée à son époque qui réserve quelques bonnes surprises. Les trois super-héros forment un trio éclectique et original qui fonctionne à merveille. Le reste du casting s'en sort également plutôt bien : Ed Skrein (Ajax) est assez convaincant en méchant sadique, même si on aurait aimé un peu plus de folie dans l'interprétation de son personnage. Morena Baccarin (Vanessa, la petite amie de Wade Wilson) remplie parfaitement son rôle sans tomber dans les clichés de la demoiselle en détresse. Un petit mot enfin sur Leslie Uggams, tout simplement parfaite en Blind Al (la colocataire de Deadpool) qui offre au film une excellente séquence de la vie intime du personnage.

Deadpool - Image 03

Là où Deadpool devrait surprendre les habitués de films de super-héros, c'est sans conteste dans son overdose d'humour au ras des paquerettes (on aime ou on déteste, nous on adore) mixé à une violence parfois bien gore... Et c'est bien ce qui fait tout le charme du film ! À la manière de la saga Evil Dead de Sam Raimi, Deadpool nous fait déculpabiliser de voir des membres arrachés, des corps écrasés et autres joyeusetés sanglantes, en y ajoutant à chaque fois une blague débile qui rend le tout extrêmement délectable.

Les références à la Pop Culture sont également extrêmement nombreuses dans le film et devraient faire sourire bon nombre de fans. Selon Ryan Reynolds il y en aurait plus d'une centaine, de nôtre côté on a surtout retenu les quelques blagues autour de Star WarsLe Seigneur des Anneaux, Matrix ou bien encore l'adorable Hello Kitty. Mais comme Deadpool n'a pas pour habitude faire comme tout le monde, il va encore plus loin en taclant directement Hugh Jackman et Ryan Reynolds, même si ce dernier se trouve être l'acteur principal du film. Une auto-dérision absolument génial !

Le film revient bien entendu sur les origines du personnage, mais d'une façon complètement déstructurée, en faisant sans arrêt des bons dans le temps entre le passé et le présent. Si le procédé peut surprendre, il a comme avantage de pouvoir commencer le film (juste après un pré-générique totalement barré) avec un Deadpool déjà bien installé, pour donner par la suite aux spectateurs des informations sur son ancienne vie via une série de flashbacks. Les voyages dans le temps sont par ailleurs entrecoupés d'interventions du personnage qui, comme dans les comics, brise le quatrième mur pour venir parler directement à la caméra. Malgré un rythme un peu étrange, ce procédé permet au réalisateur de revenir à l'action quand bon lui semble, ne laissant pas aux spectateurs le temps de s'ennuyer. Et ça fonctionne à merveille !

Pour finir, un petit mot sur les effets spéciaux : même si la 20th Century Fox a offert à Deadpool un budget bien inférieur à celui alloué aux films X-Men, cela ne l'empêche pas de bénéficier d'effets spéciaux de grande qualité. La raison est simple : son réalisateur Tim Miller est également le co-créateur de Blur Studio, une société spécialisée dans la création de cinématiques de jeux vidéo et dont Deadpool est le premier gros projet ciné. Et on peut dire que pour une première ils ont fait du sacré bon boulot ! On est bien sur loin de l'overdose d'effets spéciaux à la Avengers (et c'est tant mieux) mais les moindres éléments numériques ont été réalisés avec un grand soin : du pré-générique au personnage de Colossus, en passant par les scènes d'action défiant les lois de la gravité, on en prend vraiment plein les yeux !

-

Verdict :

Cette première aventure solo de Deadpool au cinéma est une réussite de bout en bout. De son action ultra violente à son humour décomplexé, en passant par les innombrables références à la Pop Culture, les tacles en bonne et due forme envers les X-Men ou bien encore l'interprétation magistrale de Ryan Reynolds totalement habité par le personnage, Deadpool a tous les atouts pour devenir le meilleur film de super-héros de la décennie !

Ps : vous commencez à le savoir depuis le temps mais on vous le dit quand-même : restez bien jusqu'à la fin du générique, une surprise vous y attend !

Deadpool - Affiche française

Deadpool sortira au cinéma le 10 février 2016.

Fanactu : le top du mois

Un premier spot TV de Captain America : Civil War dévoilé au Super Bowl