Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter, Google+ et Pinterest
Cliquez-ici pour lancer la recherche
Aimez-nous :
Retrouvez-nous :
  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Retrouvez-nous sur Google+
  • Retrouvez-nous sur Pinterest
  • Suivez notre flux RSS
Cliquez-ici pour lancer la recherche
Couverture de l'article On a vu 300 : La Naissance d'un Empire
Cinéma

On a vu 300 : La Naissance d'un Empire

Par Cobain le 04/03/14 à 16:00

Huit ans après le 300 original inspiré du roman graphique de Frank Miller, nous voilà de retour sur les terres grecques pour 1h40 de combat épique. 300 : La Naissance d'un Empire nous conte l'histoire du général Thémistocle qui tente de mobiliser toutes les forces de la Grèce pour mener une bataille qui changera à jamais le cours de la guerre. Il doit désormais affronter les redoutables Perses, emmenés par Xerxès, homme devenu dieu, et Artémise, à la tête de la marine perse…

300 : Xerxès

Bien trop occupé par la réalisation de Man of Steel, Zack Snyder a mis la suite de son film entre les mains de l'israélien Noam Murro qui fait par la même occasion ses premiers pas au cinéma après une carrière dans la publicité. Et c'est peut-être une des premières erreurs de la production... 300 : La Naissance d'un Empire se veut extrêmement fidèle au premier film, beaucoup trop pour se démarquer finalement.

Du côté du casting, le général Thémistocle interprété par Sullivan Stapleton paraît bien fade face au Roi Leonidas du premier volet. Il a beau nous sortir ses beaux discours, faire gonfler ses pecs et réaliser des exploits extraordinaires rien n'y fait, il s'avère extrêmement ennuyeux... Eva Green qui interprète Artemisia en fait également des tonnes mais ne fait peur à personne. Le reste du casting est dans la même veine, ennuyeux.

300 - La Reine Gorgo et le général Thémistocle

Visuellement on en prend plein la tronche à coup de ralentis (qui doivent à eux seul occuper le quart du film) et de gerbes de sang numériques. La surprise graphique du premier film étant loin, on ne peut être que lassé de tout ces effets qui s'avèrent aujourd'hui bien plus vieillots qu'à l'époque. L'image est également extrêmement sombre, on a souvent du mal à discerner ce qui se passe durant les batailles, dommage. Sans parler de la 3-D relief qui s'avère comme c'est trop souvent le cas, totalement inutile.

Quelques mots sur le scénario du film qui s'avère aussi vide que mon compte en banque à la fin du mois. On pourrait le comparer à celui d'un film porno qui n'a comme unique but que de faire le lien entre des scènes de sexe. Remplacez le sexe par de l'action bien virile et vous aurez le scénario de 300 : La Naissance d'un Empire ! Cependant on sait très bien que ce n'est pas la force de ce genre de film. Le premier opus n'avait pas non plus un scénario extraordinaire mais se rattrapait par un style visuel original et une réalisation soignée.

300 : La Naissance d'un Empire s'avère donc une sorte de 300 bis qui n'apporte absolument rien de plus par rapport au film original. Malgré cela, si vous avez aimé le premier 300, nul doute que celui-ci vous plaira également. Du sang, du sexe et de l'action à foison, une recette vieille comme le monde mais qui plaira finalement toujours à un certain public.

300 : La Naissance d'un Empire sortira le 5 mars prochain au cinéma en 3-D dans les salles équipées.

Fanactu : le top du mois

Batman Arkham Knight : le Batman next gen dévoilé !