Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter, Google+ et Pinterest
Cliquez-ici pour lancer la recherche
Aimez-nous :
Retrouvez-nous :
  • Retrouvez-nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Retrouvez-nous sur Google+
  • Retrouvez-nous sur Pinterest
  • Suivez notre flux RSS
Cliquez-ici pour lancer la recherche
Couverture de l'article On a vu Coco
Animation

On a vu Coco

Par Cobain le 09/11/17 à 17:52

Première histoire originale des studios Pixar depuis Le Voyage d'Arlo sorti fin 2015, Coco nous entraîne au coeur d'un petit village mexicain pour suivre un jeune garçon incompris par sa famille dans une histoire touchante et visuellement éblouissante.

Depuis la sortie de Cars 2 en 2011, les studios Pixar nous on offert des longs métrages à la qualité en dent de scie, entre suites dispensables (Monstres Academy, Le Monde de Dory, Cars 3) et productions originales loin du génie des débuts (Rebelle, Le Voyage d'Arlo). Seul Vice-Versa a su tirer son épingle du jeu et permettre au studio à la lampe de bureau de renouer avec ses succès publiques et critiques d'antan. Cela fait bien peu sur six ans de temps !

C'est dans ce contexte pas vraiment glorieux (mais pas catastrophique non plus) que débarque ce mois-ci dans les salles obscures Coco, le nouveau film de Lee Unkrich à qui l'on doit le sublime Toy Story 3. Comme son précédent long métrage, cette nouvelle production mise sur l'émotion en mettant en scène Miguel, un jeune mexicain qui va partir à la rencontre de ses ancêtre dans le monde des morts et découvrir l'importance des liens familiaux.

> À LIRE AUSSI : Coco : une ultime bande annonce pour le nouveau Pixar

Coco - Image 01

Dès les premières minutes du film, le ton est donné : Coco se veut un magnifique hommage à la culture mexicaine et à sa fête la plus typique : Dia de los Muertos, soit le Jour des Morts dans la langue de Molière. Comme on en a depuis longtemps l'habitude, les talents techniques et artistiques de Pixar font des merveilles pour mettre ici en avant un pays et une culture qui devrait être une belle découverte pour bon nombre de spectateurs. Après la France dans Ratatouille, c'est donc le Mexique qui est mis à l'honneur de la plus belle des manières. D'un point de vu visuel mais aussi des musiques et des chansons (chantés en français mais aussi en espagnol), sans oublier la somptueuse vision du monde des morts, immense et chatoyant. Indéniablement une des plus belles réussites du film.

> À LIRE AUSSI : Coco : une nouvelle bande annonce pour le prochain Pixar

Coco - Image 02

Mais Coco, c'est aussi et surtout un film sur la famille et ses membres (morts ou vivants) et sur l'importance de prendre soin de ses proches. Notre héros est ainsi accompagné d'une flopée de personnages en chair au caractère plus ou moins affirmé (la mamie dictatrice sur les bords, les parents un peu lisses mais aimants, etc.) qui vont tenter de le remettre dans "le droit chemin", et d'autres en os qui vont lui ouvrir les yeux sur les valeurs familiales. Sans oublier Coco, l'arrière-grande-mère de Miguel avec laquelle il a une relation extrêmement tendre et attentionnée, nous offrant au passage des interactions humaines d'une subtilité encore jamais vue dans un film d'animation, aidée par l'animation absolument parfaite des personnages. Très beau !

> À LIRE AUSSI : Coco : une nouvelle bande annonce magique pour le prochain Pixar

Coco - Image 03

VERDICT :

Avec Coco, les studios Pixar nous livrent un film extrêmement beau et émouvant mettant superbement en avant la culture mexicaine. Plus profond que pouvaient le laisser penser ses différentes bandes annonces, le film de Lee Unkrich touche les spectateurs au coeur en abordant les sujets de la mort et de la famille avec toute la subtilité propre aux productions Pixar. Certainement une des plus belles réussites du studio de ces dernières années !

Coco - Affiche française

Fanactu : le top du mois

Star Wars : une nouvelle trilogie et une série live en développement